INTERVIEW DE FABIEN SALABERT. CO-ENTRAINEUR DE L'EQUIPE "SENIORS"


Le "staff séniors" (de gauche à droite) : Fabien SALABERT, Denis DERVIN et "Fred" DESAPHY.




Au terme d’une longue trêve, et avant d’entamer la nouvelle saison le 20 Septembre prochain sur le terrain de Salon la Tour, Fabien SALABERT, co-entraîneur du groupe « séniors » nous a accordé une interview…


Bonjour Fabien, peux-tu te présenter en quelques mots ?


Fabien SALABERT, j’exerce la profession de visiteur médical. Je suis né en 1969, l’année de la création du club. Création à laquelle mon papa Gérard a largement contribué. C’est pour cela que j’ai un lien avec le club qui est plus qu’affectif, il est aussi familial, d’autant que mon frère Yannick était également un joueur du club (…)


Quel est ton parcours de joueur ?


Je prends ma première licence à Bellac en 1975, je suis à l’époque le plus jeune licencié du club. J’ai suivi un parcours classique dans les catégories jeunes, toujours au CS Bellac, jusqu’à mes premiers matchs séniors en 1989, en équipe « réserve » dans un premier temps puis en équipe « première » durant de longues années.


Si tu devais retenir un bon et un mauvais souvenir de cette période, Ce serait lesquels ?


Bon souvenir, je dirais les deux titres de Champion du Limousin en 1998 et 2001, avec une petite préférence pour celui de 2001 tant notre équipe était forte cette année-là. Avec l’arrivée de quelques Britanniques, nous avions un pack solide et redouté par nos adversaires. Jouer derrière eux c’était forcément beaucoup plus facile… Je n’ai pas de mauvais souvenirs en tête mais plutôt un regret, celui d’avoir perdu la Finale du Championnat du Limousin en 2006 face à Treignac.


Et ton parcours d’entraîneur ?


Je commence éducateur à l’école de rugby, j’ai d’ailleurs à cette époque des gamins que je retrouve plus tard en équipe séniors. En Janvier 2008, alors que le club traverse une « mauvaise passe », Bernard LESTIEUX me contacte et me demande de l’accompagner pour prendre en main l’équipe première. Je venais de mettre un terme à ma carrière de joueur et j’étais disponible. Pendant trois ans, je pense que l’on a fait du bon boulot avec Bernard, en tout cas les résultats sont meilleurs et on a réussi à créer un groupe homogène. Lorsque je quitte ma fonction d’entraîneur en 2012, j’ai vraiment le sentiment du devoir accompli. Par la suite, je prends quelques années sabbatiques, tout en restant en contact avec le club, notamment avec l’association des anciens joueurs.


L’histoire n’est pas tout à fait finie pour toi puisque tu fais ton retour quelques années plus tard ?


En effet, en Juin 2016, à la suite de la montée en 1er série, et du long parcours en Championnat de France, François BREGEAUD, à l’époque vice-président, m’annonce qu’il est envisagé de recréer une équipe « réserve ». Il cherche un coach pour cette équipe, je me dis que c’est le moment de revenir et de contribuer à l’élaboration de ce projet.


Et comment passes-tu de l’équipe réserve à l’équipe première ?

Daniel TEISSEIRE, Co-entraîneur de l’équipe première en charge des lignes arrière, annonce son départ en Septembre 2018, le club est un peu pris de court et cherche une personne pour seconder l’entraîneur des avants Olivier BERNIOLLES. Les regards se sont alors portés sur moi… Il était naturel et logique que j’accepte cette petite promotion….


Tu es donc toujours à cette même place depuis Septembre 2018 ?


Exactement, les choses ont quand même évolué depuis. D’abord il n’y a malheureusement plus d’équipe « réserve », et puis l’an dernier, Olivier a souhaité prendre du recul pour des raisons professionnelles, je me suis retrouvé du coup à la tête du navire… J’ai également commencé une formation d’entraîneur, c’est indispensable maintenant.


Avec le recul, peux-tu nous parler de la saison dernière ? Une saison difficile….


Tu dis une saison difficile, moi je dis une saison TRES difficile !! Seulement deux victoires, et des défaites parfois très lourdes notamment à l’extérieur, tu comprendras qu’il y a de quoi se remettre en question… Le confinement est passé par là et m’a permis de prendre du recul, du coup j’ai eu du temps pour analyser ce qui n’avait pas fonctionné.


Et donc quels enseignements en tires-tu ?


Il y en a plusieurs. Le premier c’est que nous disposions d’un effectif trop jeune et trop faible en nombre pour pouvoir bien figurer en 1er série. Nos jeunes sont talentueux, et grosse satisfaction, ils sont tous formés au club. Néanmoins, il y a une marche assez haute entre la catégorie « junior » et la catégorie « sénior », les gabarits sont différents, le style de jeu est différent. Ces jeunes joueurs auraient dut être intégrés progressivement mais malheureusement, comme je l’ai dit, il y avait un effectif trop faible en nombre, on a envoyé les jeunes au « casse-pipe ». Autre chose, mais je ne pense pas que ce soit la raison principale de notre échec, le fait qu’Olivier prenne du recul au poste d’entraîneur à un petit peu perturbé le groupe. Olivier était un repère, un guide notamment pour nos avants.


Tu as dit qu’il y avait de quoi se remettre en question. Peux-tu développer ?


J’ai dit précédemment qu’il y avait un problème d’effectif au niveau quantitatif mais aussi au niveau qualitatif, et là, en tant qu’entraîneur j’ai quand même ma part de responsabilité. Je n’ai peut-être pas su faire passer les choses, peut-être que je proposais des choses trop compliqués. Quand tu vois tes joueurs baisser les bras et la tête pendant un match, notamment contre des équipes de notre niveau, tu te dis que ton message n’est pas bien passé, alors forcément, tu te remets en question.


Qu’as-tu mis en œuvre à l’intersaison afin d’aborder la rentrée plus sereinement ?

La période de confinement m’a permis de faire le point sur la situation et de passer de nombreux coups de téléphone. D’abord, il fallait absolument un staff sénior plus restreint, avec des entraîneurs réguliers, et plus disponibles tout au long de la saison. C’est pour cela qu’avec l’accord du comité directeur du club, je me suis permis de contacter Frederic DESAPHY, ancien entraîneur du club. Je connais bien Fred, il était disponible, il a de l’expérience à ce poste et il souhaitait retrouver un club à entraîner.


Et concernant le recrutement ?


Avec Fred, on s’est mis tout de suite au travail. On a mis en commun nos différents contacts afin de passer des dizaines d’appels téléphoniques. On a contacté les joueurs de la saison dernière un par un, mais aussi des anciens joueurs partis dans d’autres clubs. Le résultat, c’est que nous gardons quasiment l’intégralité de notre effectif, seulement quatre arrêts ou départs, et nous avons un nombre de recrues suffisant pour atteindre 40 joueurs au total, premier objectif atteint…


Quel sera le rôle de Fred DESAPHY dans le staff ?


Fred sera en charge des avants, je serai en charge des arrières. Denis DERVIN sera là pour nous donner un coup de main dans l’encadrement. On fera La composition de l’équipe avec Fred, s’il y a litige à un poste, c’est moi qui trancherai. Les choses sont simples, on va travailler ensemble et avec transparence.


Peux-tu nous en dire un peu plus sur les nouveaux joueurs ?


Oui, il y a pas mal de retour au club mais aussi d’autres jeunes joueurs qui montent. L’effectif restera très jeune dans son ensemble. En revanche, cette fois nous avons essayé de recruter à des postes clés, avec des joueurs un peu plus expérimentés pour encadrer les jeunes. Certains joueurs font leur retour après avoir tenté l’expérience à un niveau supérieur.


Selon toi, l’interruption brutale de la saison dût au COVID-19 à t-elle eu une incidence sur l’équipe ?


Non je ne pense pas. La coupure a été brutale c’est vrai, mais à ce moment-là ils nous restaient qu’un seul match à jouer et le classement était déjà acquis. Et puis avec la réforme du championnat, nous étions quasi certains de ne pas descendre…


Justement, que penses-tu de la réforme du championnat territorial ?


C’est une très bonne chose, les joueurs en avait marre de faire des heures de bus pour aller jouer en Charente-Maritime, certains voulaient tout arrêter à cause de ça, et je le comprends. Cette saison on va retrouver une poule avec des derbys, et on retrouve également nos « meilleurs ennemis » corréziens. Le jeu est réputé pour être un peu plus rude en Corrèze mais la densité de club est tellement importante là-bas que d’une saison à l’autre, en fonction du mouvement des joueurs, il est difficile de se faire une idée sur le niveau des équipes. On sera vite fixé toute façon.


Pour finir, quel est l’objectif pour la saison prochaine ?


Il est modeste dans un premier temps. Contrairement à la saison dernière, l’objectif est d’avoir un effectif complet à chaque match, c’est-à-dire 22 joueurs sur la feuille de match, chez nous comme à l’extérieur. Ensuite il faut que l’on retrouve très vite le goût de la victoire et que nos adversaires viennent à Bellac en se disant qu’ils vont passer une « sale après-midi ». Concernant l’objectif final, j’ai pour habitude de ne pas faire de « plan sur la comète », on verra après 5 ou 6 matchs.


Merci FABIEN de m’avoir accordé un peu de temps pour cette interview. Bonne saison à toi ….

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic