FOLLES - BELLAC : LE RESUME

18/11/2019

 

       Il y a pas toujours de logique dans le sport, mais force est de constater que c'est souvent le meilleur et celui qui a le plus envie qui l'emporte….. C'est malheureusement le seul et unique constat que l'on peut faire au lendemain de la rencontre qui opposait ce dimanche le CS Bellac au RC Folles.

       L'analyse "à chaud" du coach Fabien SALABERT à ses joueurs à la fin du match va d'ailleurs dans ce sens, et elle est sans contestation : " Les Follois, on le sait et c'est pas un scoop, ce sont des guerriers sur leurs terrain, ils lâchent jamais rien et encore plus contre nous. Et quand tu n'es pas présent dans le combat, que tu manques d'agressivité en défense, que tu es plutôt passif en attaque, et bien voilà ce qui arrive. Il y a pas grand chose à rajouter, il suffit de regarder le tableau d'affichage pour comprendre !!!".

       Les mots sont durs, les têtes sont basses, mais c'est pourtant la triste réalité. Le derby tant attendu fut donc à sens unique durant prés de 80 minutes. Jamais même, de mémoire, un écart au score aura était aussi large entre les deux équipes du nord de la Haute-Vienne.

       Forcément, le manque d'envie peut expliquer la déroute des jeunes joueurs bellachons, mais il faut quand même reconnaitre la supériorité collective de notre adversaire du jour.

 

       Cinq minutes, c'est le temps qu'il aura fallu aux verts et blancs pour ouvrir le score sur l'une de leur première attaque au large. Toutefois, Bellac par de timides réactions, parvient rarement à sortir de sa moitié de terrain sans jamais être vraiment dangereux. Les Follois, quand à eux, profitent de l'après-midi "portes ouvertes" que propose le CSB pour créer des brèches et inscrirent 2 essais à la 31ème et à la 35ème. Le score à la mi-temps est révélateur : Folles 17 / Bellac 0 .

 

       La remontée de bretelles "résonnante" des coachs à la mi-temps semble avoir réveiller les hommes du capitaine Jordan HILL (sorti trop tôt sur blessure) durant les 15 premières minutes de la seconde période. Les rouges et bleus mettent un peu plus de rythme, les attaques sont plus tranchantes, et Florian DEMISSY parvient à aplatir le ballon en terre promise à la 55ème suite à un beau mouvement des trois quarts.

       Malheureusement, les Bellachons vont vite retomber dans leurs travers par la suite. Surmotivés, Julien PORTIER et ses partenaires bousculent leurs adversaires en proposant un jeu simple et efficace, avec un soutien perpétuel au porteur de balle, des passes après contact et de magnifiques enchainements entre avants et trois-quarts. Ils marquent trois essais en moins de 10 minutes, à la 68ème, 70ème et 75ème. Au dessus de nos têtes les grues passent, sur la colline Bellac trépasse……..( Dédicace à Sandrine, j'ai réussi à la caser cette expression!!!)…... Score final : 39 à 5 pour Folles.

 

      Après une prestation très encourageante sur le stade Raymond Poulidor (paix à son âme) il y a deux semaines, cette cinquième défaite de la saison fait mal car elle oblige à regarder plus que jamais  le classement vers le bas. David JOUSSE, co-entraineur, conclut en affirmant : "Il va vite falloir oublier cette défaite et se remettre au boulot, être présent aux entrainements car rien n'est acquis, il y a du pain sur la planche pour préparer au mieux la venue des marcassins de Saujon la semaine prochaine".

 

 

Please reload

December 5, 2019

November 15, 2019

October 17, 2019

Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic