Une victoire " avec les tripes…"

30/09/2019

 

Les bellachons explosent de joie. On est dans les arrêts de jeu et Vincent VILLELEGIER vient d'inscrire le seul essai de la rencontre sous les yeux médusés des Oléronais.

 

 



En recevant  Dimanche au Stade Léo Lagrange l'équipe d'Oléron, le CSB cloturé un premier "bloc" de trois matchs avant une mini trêve de deux semaines.


Il était impératif de remporter ce match afin d'effacer des "tronches" l'humiliante défaite de la semaine précédente sur l'île de Ré, et de lancer enfin la saison par un premier succés à domicile. L'équipe oléronaise restait quand à elle sur une nette victoire bonifiée face à nos voisins de Folles.


Le score à la mi-temps de 6 à 3 pour les visiteurs reflète trés bien une 1er période aussi maussade que la météo de ce premier dimanche d'automne. En effet le ballon rendu glissant par une pluie fine incessante rend le développement du jeu trés compliqué pour les deux équipes. Aux nombreux "en avant" succèdent autant de mélées, et aux nombreuses fautes autant de pénalités ( les joueurs ayant du mal à s'adapter aux nouvelles règles du plaquage). Néanmoins, Guillaume JUSIAK transforme une pénalité dés la 2ème minute, et permet ainsi à Bellac de mener au score dans un match pour la première fois depuis le début de la saison. Par la suite, les oléronais se montrent trés dangereux sur leurs phases offensives, notamment par le numéro 4 qui transperce la défense bellachonne à plusieurs reprises, poussant ainsi les locaux à la faute. Le buteur du RC Oléron profite du vent qui lui ai favorable  pour inscrire deux pénalités à la 12' et la 19' . Une 1er période donc bien terne où les acteurs du jeu ont bien du mal à enchainer deux temps de jeu successifs. Le nombreux public venu assister à la rencontre reste sur sa faim.


Les joueurs de charente-maritime entament la seconde période "pied au plancher", et investissent le camp bellachon. Les attaques successivent font plier mais pas céder la défense du CSB déja trés bien en place. Contrairement au dimanche précédent contre le SC Rhétais, Les hommes du coach Fabien SALABERT laissent passer l'orage, contiennent les vagues venues de l'Atlantique, et profitent à leur tour d'un vent favorable pour se dégager et occuper le camp adverse. Guillaume JUSIAK inscrit deux pénalités et permet à ses partenaires de repasser devant au tableau d'affichage. Le score est de 9 à 6 à la 73'. Il reste dix minutes à jouer, et Oléron, piqué à vif, enchaine les temps de jeu, monopolise le ballon, le match devient complètement fou, le public, endormi  jusque là se réveille enfin, ce n'est plus le même match!! Les bellachons, avec un coeur énorme, ne lachent rien et se montrent intraitable en défense. Le match peut basculer, le suspense est insoutenable... Suite à une touche dans les 22 mètres adverses, le demi de mêlée bellachon Vincent VILLELEGIER parvient enfin à s'engouffrer dans un "trou de souris" et va inscrire l'essai libérateur au pied des poteaux à la 81'. Guillaume JUSIAK transforme, la tribune du "Léo" est debout, Les "anciens" en face exultent, Guy peut jeter sa casquette....La victoire qui semblait une nouvelle fois échappée aux "rouges et bleus" semble désormais inéluctable. L'ouvreur local, Guillaume JUSIAK, qui jouait son dernier match de la saison avant une opération de la cheville, enfoncera même le clou en inscrivant une dernière pénalité au bout des arrêts de jeu et réalise ainsi un "sans faute" face aux perches. Bellac l'emporte 19 à 6....OUF !!!!

 


Jordan HILL (Troisième ligne du CS Bellac) : "C'était un beau match, trés physique, comme je les aiment. Dés le début de la rencontre, j'ai senti l'équipe trés concentrée. Contrairement aux matchs précédents, nous nous sommes appliqués à respecter les consignes des entraineurs et à faire un gros effort sur la discipline. Tout cela à fini par payer. Nous avons pris un plaisir énorme notamment dans les dernières minutes du match, on défendait comme des fous, on récupérait des ballons et on fini même  par concrétiser dans les arrêts de jeu, c'était dingue. Il y avait longtemps que j'avais pas ressentit cela sur le terrain. C'est bien pour notre mental car on gagne ce match avec les tripes".

 


Pour BELLAC : 4 Pénalités (2',62',73',86'), 1 essai (81'), 1 transformation (81')
Pour OLERON : 2 pénalités (12',19')

 


PROCHAIN MATCH : MARSILLY - BELLAC le Dimanche 12 Octobre

Please reload

December 12, 2019

November 15, 2019

October 17, 2019

Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic